Le trajet initial

C’est la première chose dont je me suis occupé, c’est ça qui va tout définir, pour cela il suffit de se poser deux questions simples : Où est-ce que je veux aller ? En passant par où ?

Pour moi les réponses ont été fulgurantes, la Norvège et par le maximum d’endroits susceptibles de m’émerveiller ! De la précision dans le vague…

C’est ainsi que ce trajet à été fait :

De Clermont-Ferrand jusqu’à Turku (voir dans le détail)

Etape 1 : France Clermont-ferrand
Etape 2 : France-Allemagne Nancy
Etape 3 : Allemagne-Tchéquie Nuremberg
Etape 4 : Tchéquie-Pologne Prague
Etape 5 : Pologne Częstochowa
Etape 6 : Pologne-Lithuanie Varsovie
Etape 7 : Lithuanie-Lettonie Alytus
Etape 8 : Lettonie-Estonie Riga
Etape 9 : Estonie-Russie Jõhvi
Etape 10 : Russie-Finlande Saint pétersbourg
Etape 11 : Finlande Helsinki
Etape 12 : Finlande Pori (par Turku)

De Turku jusqu’à Copenhague (voir dans le détail)

Etape 13 : Finlande Kokkola
Etape 14 : Finlande-Suède Kemi
Etape 15 : Suède-Norvège Slussfors
Etape 16 : Norvège Mosjøen
Etape 17 : Norvège Kongsmoen
Etape 18 : Norvège Trondheim
Etape 19 : Norvège Lillehammer
Etape 20 : Norvège-Suède Töcksfors
Etape 21 : Suède-Danemark Halmstad
Etape 22 : Danemark Copenhague

De Copenhague jusqu’à Clermont-Ferrand (voir dans le détail)

Etape 23 : Danemark-Allemagne-Pays bas Sonderborg
Etape 24 : Pays bas-Allemagne-Belgique Hengelo
Etape 25 : Belgique-France Namur
Etape 26 : France Paris

Petit à petit, je construit ce trajet en fonction des endroits que je veux visiter et traverser, c’est ainsi que j’ai choisi de m’arrêter 5 jours tout au long de ce périple pour visiter Prague, Saint Pétersbourg, les fjords Norvégiens bien évidemment, Copenhague et enfin Paris. Ces arrêts seront l’occasion de garder le pied à terre toute une journée pour contempler l’histoire de ces lieux, de discuter avec les locaux dans un anglais et un langage des signes approximatif et le plus important, prendre un peu de repos.

Je me suis tout de même limité à un mois de voyage, tout simplement car je ne peux pas prendre beaucoup plus de vacances avec mon travail et également pour limiter le budget nourriture/logement qui sera ici la principale dépense. Je prévois ainsi une moyenne de 5 heures de route pour 330-340km par jour (en dehors des 5 cinq jours d’arrêt), c’est un rythme assez soutenu mais le but de ce voyage est également de profiter du trajet tout autant que les points de chute, aucune autoroute ne sera donc empruntée et les voies rapides limitées au strict minimum.

Afin de soulager certaines étapes pour profiter un peu plus de la journée et s’arrêter dans les différents points d’intérêts du parcours, j’ai augmenté le temps de trajet pour les deux première étapes, avec un maximum estimé de 7h25 le premier jour, profitant de la fraîcheur physique du départ ainsi que du parcours en grande partie connue pour rallier Nancy, une seconde journée de 7h12 de temps de trajet estimé me permettra de poser le pied dans l’enceinte de Nuremberg et commencer à sérieusement ralentir et attaquer le rythme de croisière. Les autres étapes un peu gonflées se trouvent au lendemain des jours de repos, pour ensuite profiter d’un séjour rallongé dans les pays du cercle polaire, ainsi l’étape la plus courte est estimé à 3h lors du ralliement entre Slussfors (Suède) jusqu’à Mosjøen par Selfors, en Norvège.

Il est bien évidemment nécessaire d’étudier toutes les restrictions d’entrée dans chaque pays traversé, ici la grande majorité se trouve dans l’espace Schengen, seule la Russie nécessitera l’obtention d’un Visa ainsi qu’un certificat d’assurance du conducteur par l’IMA (Inter Mutuelles Assistance G.I.E), il faut également vérifier les obligations de vaccinations et autres indispensables suivant la législation de chaque pays.

Le trajet est amené à évoluer d’ici à ce que je parte, des découvertes d’itinéraires plus intéressants, des lieux que l’on me conseillera de visiter… cet article sera donc mis à jour au fur et à mesure, si vous avez des questions, n’hésitez pas !

Laisser un commentaire